SOMMAIRE :

6 - Introduction

 

Les pièces rapportées dans ce chapitre démontrent que le nom du Prince Albert II de Monaco a été utilisé par Jean-Pierre Dutilleux et Henri de Bontin (Association Forêt Vierge) à de nombreuses reprises pour tenter d'influencer leurs contacts indigènes, dont le chef Raoni Metuktire, et obtenir de leur part des déclarations de désaveu de l'ong Planète Amazone, engagée auprès des peuples indigènes à l'échelle internationale dans la lutte contre la déforestation et le changement climatique. L'enquête d'Amazonia Leaks établit que la mise à l'écart programmée mais finalement échouée de l'ong française, favorisait la connexion du chef Raoni avec des hommes d'affaires investit dans la construction de grands barrages en Amazonie et dans les mécanismes de compensation carbone (cf : 6b), auxquels l'ong et le chef Raoni sont opposés.  

Une leader indigène menacée de mort se trouve parmi les victimes de cette manipulation. Pendant ces manoeuvres, il apparaît que Henri de Bontin s'est rapproché du ministre Plénipotentiaire du Prince de Monaco pour tenter d'obtenir la venue d'Albert II à la cérémonie funéraire du kuarup d'août 2016. Il obtient une réponse négative dès le 17 mai 2016, ce qui ne l'empêche pas de continuer à prétendre aux indigènes qu'il contacte avec l'aide de Dutilleux pendant les deux mois qui suivent que le Prince souhaite se rendre à la cérémonie du kuarup, visiter le chef Raoni dans son village ou soutenir auprès des autorités locales le peuple le plus menacé du Brésil, mais qu'il conditionne visite ou soutien par une rupture officielle avec Planète Amazone. Selon nos informations, la signature du chef Raoni pour le faux communiqué a été obtenue en lui présentant le document comme une promesse de soutien financier du Prince de Monaco pour une grande fête traditionnelle de son peuple Kayapo.



De gauche à droite : Henri de Bontin, le Prince Albert II de Monaco, le chef Raoni Metuktire et Jean-Pierre Dutilleux en 2010, à Monaco. Il s'agit de la première et unique  rencontre du chef Raoni et d'Albert II organisée par Dutilleux, les deux suivantes l'ayant été par l'ong Planète Amazone. 

 

Pièce 047 : email dicté par JP Dutilleux à H de Bontin pour convaincre le chef Kanato de s'éloigner de Planète Amazone

Télécharger le mail complet au format PNG

Traduction de la partie rédigée en portugais :

Cher Kanato,
Merci pour la réponse.
Le prince est de ma famille et il sait déjà tout, s'il vient au Kuarup sera avec moi pas avec Gert qui n'a plus de crédibilité. Dommage qu'il y ait des gens comme lui qui veulent juste se promouvoir et profiter de la cause indigène. Jean Pierre n'est pas dans cette embrouille, c'est une personne honnête et il veut juste vous aider. Tu sais ce qu'il pense de Gert.
Je veux aussi juste vous soutenir, je n'ai aucun intérêt personnel.
Merci

A noter: le 13 mai 2016 Henri de Bontin envoie un communiqué de dénigrement de Planète Amazone à Kanato Yawalapiti, qui organise intensément la cérémonie funéraire (kuarup) de son père, Pirakuman Yawalapiti, qui doit se tenir en août de la même année. Le jour-même le chef Kanato lui répond qu'il ne souhaite pas être mêlé à ces histoires. 20 minutes plus tard, Jean-Pierre Dutilleux qui se cache derrière Henri de Bontin lui a déjà préparé une réponse. Le Prince Albert II de Monaco est mentionné.

 

Pièce 048: réponse négative à Henri de Bontin quant à la participation du Prince Albert II de Monaco à la cérémonie du Kuarup en hommage au chef Pirakumã

Télécharger la conversation mail complète au format PNG

A noter : le 17 mai à 10:05 Henri de Bontin reçoit la confirmation définitive que le Prince Albert II de Monaco ne pourra pas participer à la cérémonie du Kuarup au mois d'août 2016 et donc rencontrer les indigènes, le chef Raoni inclus. Les « autres canaux » mentionnés par M. Fautrier, ministre plénipotentiaire du Prince est une demande émanant de Planète Amazone, qui entretient toujours des liens cordiaux avec la principauté.

 

Pièce 049 : email préparé par Jean-Pierre Dutilleux pour Henri de Bontin à l'attention du chef Raoni et de l'administrateur de son Institution

Traduction de la partie citant le Prince de Monaco :

Bonjour!
Veuillez informer Raoni que lors de mon dîner avec Prince Albert la semaine dernière, il a confirmé qu'il veut continuer à aider les Kayapos à la condition que Raoni et la Funai se déconnectent de Gert Brusch qui crée seulement des confusions et des problèmes qui ne servent pas les intérêts des Indiens. Son Altesse doit recevoir une lettre officielle à cet égard avant de venir au Brésil en août pour assister aux Jeux Olympiques en tant que membre du Comité international olympique.
S'il reçoit cette lettre rapidement, il pourra venir au Xingu pour assister au Kuarup et rendre visite à Raoni dans son village.
Vous trouverez ci-joint un exemple de lettre qu'il peut signer ainsi qu'un responsable de la Funai de Colider.
J'attends votre retour,
Amitiés,

Henri de Bontin

A noter : l'email date du 25 juin 2016, plus d'un mois après la réponse négative du Prince Albert II de Monaco. Le chantage apparaît clairement : si le chef Raoni veut recevoir la visite et donc le soutien du Prince, il faut faire un communiqué de rupture avec Planète Amazone, et c'est le Prince lui-même qui le demande. Cet email doit être envoyé au chef Raoni, par l'intermédiaire de l'administrateur (Edson Araceli Santini) de son institution, l'Instituto Raoni. Le chef Raoni refusera de répondre à cette requête. Nous sommes exactement un mois avant la diffusion du faux communiqué pour lequel la signature du chef Raoni a été frauduleusement obtenue. Dutilleux et Bontin vont trouver un autre intermédiaire pour parvenir à leurs fins.

 

 Pièce 050 : email de Henri de Bontin à son intermédiaire kayapo pour obtenir frauduleusement la signature du chef Raoni

Traduction :

Bonjour mes amis, je suis heureux que Raoni ait parlé à Jean Pierre au téléphone. Je suis très heureux car Raoni va signer le document pour le Prince. Quand je vais l'obtenir, je l'enverrai au prince et demanderai de l'aide pour votre fête. Sans la lettre je ne peux rien faire car le prince est très fâché contre Planete Amazon. J'espère que vous allez bien. Henri, votre ami.

A noter : cet email est envoyé à J-1 semaine de l'apparition du communiqué frauduleux. Jean-Pierre Dutilleux et Henri de Bontin ont enfin trouvé un intermédiaire manipulable. Son nom est ici caché pour le protéger. Une promesse de soutien financier du Prince de Monaco est posée en appât. Il n'est précisé à aucun moment que la lettre sera rendue publique.

 

Pièce 051 : extrait d'une vidéo de dénonciation de Planète Amazone par une leader indigène menacée de mort obtenue par Henri de Bontin avec la promesse d'un soutien du Prince de Monaco

Télécharger la vidéo au format MP4

Traduction :

Nous ne faisons pas partie de l'ong de ce Gert Bruch, Planète Amazone, ni de l'Institut Raoni, où il utilise les peuples indigènes pour son bénéfice propre. Prince Albert, nous voulons simplement survivre. Nous avons besoin de votre appui afin que cesse ce génocide du peuple Guarani-Kaiowa. La nation Guarani-Kaiowa saigne aujourd'hui. Henri, et la petite Maria-Raoni, je vous remercie vous aussi de porter attention aux peuples indigènes de l'Etat du Mato Grosso do Sul. Nous avons besoin de votre aide.

A noter : cette vidéo a été envoyée au prince de Monaco par Henri de Bontin le 23/07/2016.
Nous masquons volontairement la voix et l'image et ne révélons pas le nom de la représentante indigène qui apparaît dans cette vidéo pour la protéger. Nous confirmons que cette femme est menacée de mort et a pris maintes fois des risques pour porter l'appel de son peuple, en soutien duquel a été déposé une plainte pour génocide à la Cour Pénale Internationale. Les documents que nous détenons démontrent que le nom du Prince de Monaco a été utilisé pour obtenir cette vidéo, dans lequel la représentante indigène lit un texte probablement préparé, comme celui du communiqué frauduleux du chef Raoni. Une femme désespérée, un peuple en souffrance détenant le record du taux de suicide le plus élevé du Brésil, les conditions sont réunies pour que porte la promesse qu'un chef d'Etat en exercice, le Prince de Monaco, intervienne en soutien à son peuple auprès des plus hautes instances du Brésil pendant les Jeux Olympiques en échange d'une déclaration destinée à restée privée. La vidéo ne devait être acheminée qu'auprès du Prince. Henri de Bontin la fera circuler sans scrupule auprès de personnes liées à Planète Amazone, dont le chef Raoni, pour tenter de nuire à l'organisation. La représentante indigène s'en trouvera fragilisée, sa crédibilité atteinte. Elle n'a plus reparu publiquement depuis.

 

 

Pièce 052 : projet d'un email de dénigrement de H. de Bontin mentionnant le Prince de Monaco et une leader indigène menacée de mort

Télécharger le mail complet au format PNG

A noter : deux jours avant l'obtention du communiqué frauduleux du chef Raoni, Henri de Bontin et Jean-Pierre Dutilleux ne semblent pas certains de l'obtenir. Ils préparent donc un ultime email de dénigrement tandis que Dutilleux demande à son complice d'envoyer au plus vite la vidéo de la représentante obtenue grâce à une promesse qu'ils ne peuvent honorer.

 

Pièce 053 : à peine reçu, le communiqué frauduleux usant abusivement de la signature du chef Raoni est transmis avec instruction de l'envoyer au Prince de Monaco

A noter : l'opération de Dutilleux et Bontin visant à obtenir un communiqué du chef Raoni rompant relations avec Planète Amazone est parachevée. Les conspirateurs ne mentionneront évidemment pas au Prince que ce document a été obtenu grâce à une utilisation soutenue de son nom sur une période s'étalant sur plusieurs mois.

 

6 - Introduction

 

 

JEAN-PIERRE DUTILLEUX, LE BARRAGE BELGE DE L'AMAZONIE - SOMMAIRE GÉNÉRAL

1 - LES DESSOUS DU FILM "RAONI" (1979-2015)

2 - STING EXPULSE DUTILLEUX POUR ENRICHISSEMENT PERSONNEL (1990)

3 - « UN BELGE EXPLOITE LES INDIENS D’AMAZONIE ET TENTE UNE ARNAQUE DE 5 MILLIONS $ EN EUROPE » (1991)

4 - DEPOT ILLICITE DE LA MARQUE RAONI (2010)

5 - DUTILLEUX INTERDIT DE SEJOUR CHEZ LES KAYAPOS ET POURSUIVI POUR VENTE DE PHOTOS (2000-2004)

6 - FAUX, USAGE DE FAUX ET COMPLOT SUR FOND DE « BUSINESS RAONI »